BOX OFFICE : Seul Sur Mars

Lors d’une expédition sur Mars, l’astronaute Mark Watney est laissé pour mort par ses coéquipiers, une tempête les ayant obligés à décoller en urgence. Mais Mark a survécu et il est désormais seul, sans moyen de repartir, sur une planète hostile. Il va devoir faire appel à son intelligence et son ingéniosité pour tenter de survivre et trouver un moyen de contacter la Terre. A 225 millions de kilomètres, la NASA et des scientifiques du monde entier travaillent sans relâche pour le sauver, pendant que ses coéquipiers tentent d’organiser une mission pour le récupérer au péril de leurs vies.

cnki69f8u5bic4qmuq9t

La chance est une variante important dans cette équation bien étrange que constitue Ridley Scott. L’homme derrière Alien, Blade Runner, Thelma & Louise ou Gladiator est aussi celui derrière Une Grande Année (oui, je vous assure), Robin des Bois, Exodus ou encore le mythique (et pas dans le bon sens du terme) Prometheus. Partant de ce constat, il est évident qu’aller voir un Ridley Scott c’est jouer avec son argent. Alors Seul sur Mars va-t-il mettre fin à la suite d’échec du réalisateur depuis Robin des Bois ? Est-il bien judicieux de placer son argent sur ce film ? Le facteur chance est-il avec nous ?

Oui. Oui et oui. Voila les réponses simples et efficaces. Seul sur Mars est un bon film, mais plus important encore un bon Ridley Scott. Même si visuellement le réalisateur n’a jamais déçu (c’est bien la seule chose à sauver dans Prometheus) c’est les scénarios souvent faibles qui ont forgé cette méfiance du cinéphile. Pourtant forcé de constater que le film est une réussite à tout le niveau. La réalisation offre de sublimes paysages, le scénario est efficace, évident les rebondissements trop multiples pour se concentrer sur les personnages, le casting est impeccable surtout Matt Damon ! Mais ce qui étonne le plus devant le film c’est l’humour.

Sorte d’antithèse d’Interstellar, Seul sur Mars est un film doté d’un humour appréciable et d’un optimiste à toute épreuve prouvant que l’Homme est capable du meilleur. Alors oui c’est une vision idéaliste, mais bon sang, cela fait du bien de ne pas être face à un pessimisme ambiant. En plus de ce scénario solide, c’est véritablement l’ensemble du casting qui est bon, Matt Damon, deja cité, qui offre une prestation teintée d’humour et de sensibilité, Jeff Daniels en patron de la NASA prêt à tout pour sauver son astronaute, Donald Glover qui à un petit rôle mais est une bouffée d’air frais et ose la référence aux Seigneurs des anneaux. On peut cependant regretter que l’ensemble de l’équipage ne soit pas mis plus en avant à part Jessica Chastain ceci dû à la durée du film, en dessous des 2h30 réglementaire.

The-Martian-viral-teaser

Alors Seul sur Mars est une variante de l’espace, encore une, après Interstellar, Gravity, Ridley Scott offre la variante la plus décomplexée, la plus optimiste mais surtout la plus disco. Il est important de souligner cette B.O tout en paillettes, contraste ultime entre les paysages martiens et les airs de Donna Summer, ABBA ou Gloria Gaynor ! Alors profitons ce bon cru de Scott ca devient assez rare pour avoir presque l’envie d’y retourner.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s